[Backstage] Side project vs temps plein : mon organisation


Business en side project vs business temps plein.

Aujourd’hui il est courant de lancer son activité en mode side project, c’est à dire en l’ayant en projet en parallèle à une activité de salarié. J’ai moi même démarré mon activité de cette façon, mais il faut savoir que ce n’est pas ce qu’il y a de plus simple, notamment en terme d’organisation.

En effet, le budget temps à allouer à son activité en side project n’est pas du tout élevé. Par exemple, quand j’étais salariée à temps plein et en statut cadre, je n’avais que 2 à 3h à dédier à mon business. Aujourd’hui, étant à temps plein sur mon activité il s’élève à 7h environ. La différence est énorme.

Dans cet article « backstage » je vous partage l’évolution de mon organisation en side project versus à temps plein afin de vous donner une idée de ce qui a changé et des erreurs à ne surtout pas faire à 5 niveaux :

  • Mes offres.
  • Ma fixation d’objectifs.
  • Ma morning routine.
  • La gestion de mon planning.
  • Mes outils.

Les offres proposées en side project vs à temps plein

J’ai commencé mon activité en side project en proposant des accompagnements individuels et ce fut pour moi une erreur.

En effet, qui dit accompagnement individuel dit budget temps important à allouer. Par exemple dans mon cas : 1 client = 1h et sans compter le temps de préparation et le suivi entre chaque séance. J’étais donc limitée au niveau de mon temps mais aussi au niveau du nombre de personnes que je pouvais accompagner. J’enchaînais les séances d’accompagnement juste après mes journées de travail et ce n’était pas du tout efficace.

Par la suite, j’ai opté pour un accompagnement de groupe afin de gagner en efficacité. J’accompagnais un groupe de personnes ce qui a réduit mon nombre de rendez-vous hebdomadaire à 1 rendez-vous au lieu de plusieurs. J’ai donc gagné énormément de temps, car j’ai pu accompagner plus de personnes simultanément. J’ai surtout préservé mon énergie également ce qui est très important quand on jongle avec plusieurs activités en même temps.

Lors de mon passage à temps plein j’ai choisi de reprendre les accompagnements individuel car mon budget temps était plus conséquent et j’ai commencé à créer et vendre parallèlement des formations en ligne.

➡️ Mon conseil

Ayez une véritable réflexion sur le type d’offres que vous allez proposer en mode side project. Il est nécéssaire que vos services s’adaptent à votre budget temps, votre énergie, mais aussi à vos objectifs.

Se fixer des objectifs en side project vs à temps plein

En side project j’ai pris l’habitude d’adopter la méthode des petits pas afin de ne pas me mettre trop de pression. Je poursuivais généralement un seul objectif important par trimestre afin de ne pas m’éparpiller et donc de rester focus.

Depuis mon passage à temps plein, je me fixe 2 à 3 objectifs par trimestre, car le temps à disposition pour les mettre en oeuvre est plus élevé.

➡️ Mon conseil

Fixez-vous des objectifs SMART (Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes & Temporellement définis). En vous fixant des objectifs SMART vous allez vous assurer qu’ils soient réalistes par définition alors ils respecteront forcément votre situation que ce soit en side project ou à temps plein.

La morning routine en side project vs à temps plein

Quand je gérais mon business en side project j’ai constaté que le soir il m’était difficile de travailler.

J’ai donc décidé d’intégrer à ma morning routine une session de travail alors je me réveillais vers 5h du matin et ma morning routine se terminait généralement vers 7h/7h30. Elle incluait une partie pour ma vie spirituelle et selfcare mais surtout au moins 1h dédiée à travailler sur mon business.

En revanche, lors de mon passage à temps plein ce besoin n’était plus là. J’avais du temps à dédier à mon business alors je l’ai complètement revue. Aujourd’hui je me réveille vers 7h et ma morning routine ne comporte que des activités liées à mon selfcare et ma vie spirituelle.

➡️. Mon conseil

Les matins peuvent être un super moyen de vous dégager du temps de qualité à dédier à votre side project. N’hésitez pas à vous construire une routine matinale sur-mesure afin de la mettre au service de vos objectifs.

La planification en side project vs à temps plein

En side project mon fonctionnement consistait à caser des tâches par ci et par là dans mon planning. Je regardais le temps à disposition dans mon planning et je voyais ce qu’il était possible de réaliser. Par exemple, j’entamais ma semaine en planifiant 1 tâche le lundi, 2 tâches le mardi, 2 tâches le jeudi, etc. sans me poser de question sur le type de tâche et leur thématique. J’avais donc une vision très micro de la planification.

À temps plein les choses sont bien différentes, car je n’ai pas à partager mon temps avec une autre activité. Je fonctionne avec des journées à thème (exemple : journée création de contenu, journée accompagnement client, etc.)

➡️ Mon conseil

Si vous êtes en side project il est important d’accepter d’avancer à son rythme, petit pas par petit pas. Je vous encourage à identifier pour chaque jour au moins 1 tâche prioritaire à accomplir avec le temps à votre disposition. Pour éviter les déceptions, planifier vos journées de façon vraiment réaliste.

Les outils en side project vs temps plein

Au niveau des outils d’organisation rien n’a changé. J’utilise toujours mon trio evernote, trello et google agenda pour planifier mes projets et organiser mes journées.

Là où il y a eu du changement c’est au niveau des outils utilisés pour suivre mes clients et proposer mes offres.

Quand mon business était en side project, j’ai fait le pari de commencer avec ce que j’avais en ma possession : un google drive pour partager les documents à mes clients et des paiements par virement bancaire. J’étais vraiment en mode « lance toi et tu amélioreras après » et je ne regrette pas du tout.

Aujourd’hui bien sûr tout cela a bien changé. J’utilise Podia comme plateforme d’hébergement de formation, mais aussi pour les paiements en combinaison à Stripe.

➡️ Mon conseil

Ne vous bloquez pas sur les outils pour commencer à vendre vos prestations en side project. Vous pouvez très bien commencer à avoir des clients et générer un chiffre d’affaire avec ce que vous avez. Ne vous freinez pas et soyez dans une réelle démarche d’amélioration continue.


Voilà pour mon expérience ! Et la vôtre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *